Spécificités locales 
prises en compte

Outre les études sur la biodiversité et le paysage, d’autres études sont menées pour évaluer les enjeux locaux spécifiques de la Zone d’Implantation Potentielle (ZIP). Cela inclut la collecte de données détaillées sur les réseaux routiers, de télécommunication, électriques ou d’adduction d’eau.

Une étude acoustique est aussi systématiquement réalisée afin d’intégrer au mieux le Parc éolien dans son environnement sonore. A cela, s’ajoutent deux études spécifiques à la Seine-Maritime : l’étude d’hydraulique douce et la levée d’indices de cavités souterraines. Afin de répondre à une inquiétude croissante d’éleveurs laitiers installés à proximité de parcs éoliens, SEIDER fait également réaliser une étude dédiée à la protection des troupeaux de vaches laitières : l’étude géobiologique.

1. La levée d’indice de cavités souterraines

La zone d’étude est concernée par des zones présentant des indices de cavités souterraines (potentielles marnières). Il faut donc confirmer ou infirmer la présence de vide qui pourrait impacter le projet. Pour cela, le bureau d’études Alise Environnement réalise en cas de besoin, une fois les positions définitives des éoliennes retenues : Un décapage partiel centré sur la position du futur aérogénérateur afin de démontrer l’absence ou la présence d’une tête de puit, d’une marnière ou d’une quelconque zone d’effondrement et/ou de remaniement de sol pouvant être en lien avec une cavité souterraine; Une campagne de forages (cercle de 15m de rayon centré sur l’aérogénérateur) afin de s’assurer de l’absence de galeries souterraines provenant des indices mentionnés précédemment. En cas de présence de cavité, un comblement devra être réalisé avant le début des travaux de construction d’éolienne.
cavités-surouêt

2. L’étude d’hydraulique douce

L’étude hydraulique, réalisée par le bureau d’études Alise Environnement, consiste, dans un premier temps, à étudier le contexte hydrographique du secteur dans lequel s’inscrit le projet et notamment sa sensibilité aux phénomènes de ruissellement et d’érosion des sols. Dans un second temps, les développeurs du projet définissent des implantations d’éoliennes hors des zones à sensibilités définies évitant ainsi de générer de nouveaux problèmes d’écoulement. Enfin, des aménagements d’hydraulique douce sont proposés au niveau ou à proximité des implantations définitives du projet, permettant de réduire, voire compenser les incidences du projet sur l’aléa « ruissellement » et ainsi sur le risque d’« érosion des sols ». La carte présentée ci-après recense les zones sensibles à éviter ainsi que les éléments jouant un rôle hydraulique sur et autour de la ZIP du projet Surouêt.
hydraulique-surouet

3. L’étude acoustique

Une campagne de mesure de bruit a été réalisée, sur 6 semaines, du 21 Novembre 2022 au 2 janvier 2023, sur 10 points de mesures positionnés chez des riverains du projet éolien dans des conditions météorologiques représentatives des conditions habituellement observées dans la région. Cette campagne a permis d’établir l’état initial du bruit de la zone sans les éoliennes.

Rappel de la réglementation française : la règlementation française indique que lorsque le niveau de bruit ambiant dépasse les 35 décibels, la différence, appelée émergence, entre le bruit ambiant (le bruit que font les éoliennes, ajouté au bruit observé sur la zone) et le bruit résiduel ne doit pas dépasser 5 décibels supplémentaires la journée et 3 décibels la nuit.

acoustique-surouet

4. L’étude de géobiologie

La géobiologie étudie les interactions entre l’environnement et les êtres vivants, en examinant l’impact des phénomènes naturels sur la santé. Elle explore les champs électromagnétiques, rayonnements telluriques et autres influences sur les organismes vivants. Pour implanter un parc éolien, sans que celui-ci ne crée ou n’accentue des problèmes, le géobiologue analyse la zone et les fermes voisines. Il va ainsi établir un diagnostic répertoriant: les facteurs influençant le bien-être et la santé des élevages, les zones dites « géopathogènes » à éviter pour l’implantation des éoliennes, les perturbations électriques préexistantes dans les fermes avant la construction du parc. Il émet ainsi des recommandations pour éviter certaines zones ou des solutions pour gérer les interférences existantes. Il peut mettre en œuvre, si besoin, des moyens pour préserver ou améliorer le bien-être des êtres vivants.
vache-eolienne-geobiologie

Un partenariat solide avec Prosantel pour l’humain et le bien-être animal

En raison de leur engagement éthique, de leur expérience éprouvée, de leur approche collaborative empreinte de rigueur et de leur expertise diversifiée, nous avons choisi PROSANTEL comme collaborateur en Normandie qui renforcera la qualité de notre recherche et contribuera de manière significative à l’avancement des connaissances dans le domaine “éolien et géobiologie”. PROSANTEL est une association essentiellement composée de professionnels chevronnés, réunissant une vingtaine de membres provenant de toute la France. Leur positionnement axé sur l’humain, plaçant l’individu au cœur de leur travail, résonne profondément avec nos valeurs. Il souligne l’importance de la vie humaine comme du bien-être animal, des éléments tout aussi essentiels dans notre démarche générale. De plus, leur engagement en faveur d’un suivi continu, garantissant une collecte de données précises et cohérentes, correspond parfaitement à nos besoins en tant que chercheurs soucieux de l’intégrité du terrain. En adhérant à un code d’éthique strict qui inclut l’honnêteté et le respect absolu de la confidentialité professionnelle, PROSANTEL démontre une intégrité exemplaire en parfaite adéquation avec nos propres principes de travail.
prosantel-1-surouet
prosantel-2-surouet

A lire également